Au fil des mots…

L’ATTENTE

Être dans l’attente, ça n’est pas « Être », c’est avoir son attention coincée dans son mental, c’est être coupé de l’instant présent pour se retrouver projeté dans l’histoire, dans le scénario catastrophe créé de toutes pièces par le mental.

Car qui, à part le mental peut nous faire attendre ? Attendre quoi ? Attendre qui ?…    Attendre soi !

Qui à part le mental peut nous faire croire que nous avons le pouvoir d’influencer, de contrôler, de maîtriser quelque chose à l’extérieur de nous, quelque chose qui ne dépend pas de nous ?

Qui à part le mental peut nous faire chuter dans une vibration basse de peur, de colère, de rage ou de haine et activer ainsi nos blessures de trahison, d’abandon, de rejet, d’humiliation ou de jugement ?

Vouloir n’est pas une certitude, une assurance d’obtenir, mais attendre c’est toujours vibrer en soi le manque, le vide, la peur.

C’est mettre sa capacité de vie en suspens, c’est remettre son pouvoir entre des mains extérieures à soi, c’est renoncer à son propre pouvoir de co-créateur/ tion.

La vie ne se fait pas attendre, elle n’attend pas, elle est là, ici et maintenant.

Les points importants pour vivre sa vie en conscience

belle femme

Chaque jour vous trouvez sur la page Facebook « Emergentologue » des petites réflexions, des petits billets d’humeur, sur des points qui me paraissent importants pour vivre sa vie en conscience.

Je pense en effet, qu’il y a deux façons de concevoir la vie :

  • Soit on croit qu’elle nous arrive, qu’elle nous tombe dessus, comme la misère sur le pauvre monde (destin/fatalité/hasard/pas de chance…) et on la subit soumis, passifs, impuissants, tels de bons soldats, d’infatigables « robots ».
  • Soit on se rend compte, on comprend, qu’elle résulte de tout ce que nous avons vécu dans « l’absence de conscience » jusqu’à ce jour: le résultat de nos choix, de nos croyances… et qu’elle reflète simplement notre état d’être intérieur, notre vibration. Dès lors, on devient maître à bord de notre embarcation.

Vivre sa vie en conscience ça veut dire quoi ?

Vivre sa vie en conscience, c’est vivre responsable de sa vie, c’est-à-dire en comprenant que tout part de nous : de ce que l’on pense, de ce que l’on dit, de ce que l’on vibre, de ce que l’on choisit, de ce que l’on fait. Et donc, que tout ce que l’on vit d’un point de vue extérieur ne fait que refléter notre monde intérieur, l’énergie qui se dégage de nous.

Sois le changement que tu veux voir dans le monde a dit Gandhi.

Il est vain de nous battre contre les événements et les circonstances, car tant que rien ne change à l’intérieur de nous, nous nous retrouvons encore et toujours confrontés aux mêmes situations. Oui, la vie est très patiente, tant que nous ne comprenons pas l’enseignement à tirer de ces situations, elle nous les présente à nouveau, sous des formes différentes. Les événements sont ce qu’ils sont : des expériences. Ils sont « neutres » ; c’est notre propre perception, en fonction de nos filtres, qui fait qu’on les perçoit comme négatifs ou positif.

Il est donc important de prendre conscience que :

  • Les pensées négatives et/ou les inquiétudes nourrissent le chaos dans notre vie : lorsque nous ne comprenons pas nos émotions, elles ne peuvent pas nous guider clairement vers des choix et des décisions justes et alignées pour nous.
  • Les émotions difficiles et intenses attirent le contraire de ce que l’on désire. Tant que nos pensées et nos émotions sont focalisées sur ce que nous n’aimons pas ou ce que nous craignons, c’est ce que nous maintenons dans notre expérience.
  • Nos croyances limitent notre potentiel: comme nous ne choisissons pas nos croyances délibérément, que nous adoptons en général les croyances de la masse pour être acceptés, nous limitons inconsciemment notre pote-en-ciel.

Comprenez que nous n’avons pas à garder dans notre vie, qui ou quoi que ce soit qui nous cause délibérément du stress, du chaos. Nous méritons tous de nous créer une vie où la paix intérieure, la joie et l’harmonie sont nos priorités.

Alors, observez ce qui se passe en vous !

Accueillez vos peurs, vos doutes, vos colères, reconnaissez-les, laissez-les prendre toute la place nécessaire, laissez-leur vous indiquer ce qui n’est pas aligné, pas juste et en harmonie avec vous, libérez-les et faites simplement de votre mieux pour tourner votre attention vers ce que vous voulez vraiment et vers tout ce qui vous fait du bien. Au fur et à mesure que votre espace intérieur va s’apaiser, devenir plus lumineux, l’extérieur va évoluer tout naturellement dans la même direction.

Bien sûr, je ne vous demande pas de me croire sur parole, je vous invite simplement à expérimenter, en douceur, en respectant votre rythme, celui qui est juste pour vous et vous aurez ainsi le plaisir de découvrir ce qui se produit alors pour vous, dans votre vie…