Au fil des mots…

femme

Descendre dans ton cœur…

Dans cette période de confusion et de chaos, je t’invite à descendre dans ton cœur, à l’intérieur de toi, sous l’agitation de surface pour être dans la paix, l’amour et la joie.

Je t’invite à prendre du recul, à écouter le silence, à vibrer de l’intérieur, à faire taire le bruit de ton mental, pour retrouver ton alignement, ton équilibre, la posture juste et bonne pour toi.

Je t’invite à lâcher-prise sur tout ce qui t’éloigne de toi, à rester dans ta bulle et à te ressourcer encore et encore et être à l’écoute de ton âme.

Bien sûr, tu peux observer ce qui se passe autour de toi, tu n’es pas un·e ermite vivant au fond d’une grotte ! ;O)

Observer oui, mais en étant bien centré·e en toi, en position « d’observateur » et non pas émotionnellement impliqué·e, en position « d’acteur » de ce qui se joue à l’extérieur de toi.

Comment peux-tu savoir si tu es « observateur » ou « acteur » ?

Observe comment tu te sens à l’intérieur, quel est ton ressenti :

  • Tu as l’impression de te contracter, tu te sens faible, frustré·e, sans pouvoir, tu ressens de la peur, de la colère…  tu t’es laissé·e prendre par la situation, tu es « acteur ».
  • Ou tu te sens en paix, calme, serein et la situation te semble extérieure à toi, lointaine… tu es « observateur ».

Es-tu venu·e au monde pour être acteur en ce moment ? C’est une question que tu peux légitimement te poser car tu peux être venu·e pour te transformer et transformer le monde maintenant. Ce peut être ton choix, alors dans ce cas ne te contente pas de réagir, agit !

Mais si la réponse qui émane de ton cœur est non, alors cesse de gaspiller ton énergie dans des choses dont tu n’as pas le contrôle…

Rappelle-toi que l’amour, la compassion, le pardon sont les outils les plus puissants dont tu disposes. Ces outils, tu peux les utiliser à chaque instant et dans chaque situation, dès lors que tu es bien centré·e dans ton cœur.

Comment descendre et te centrer dans ton cœur ?

  • Pose-toi confortablement sur un siège et prend une grande inspiration,
  • Expire lentement pour bien vider tes poumons (4/5 fois),
  • Branche-toi sur le battement de ton cœur, ta pulsation, ta note vibratoire, ton espace de paix, loin de l’agitation de ton mental,
  • Reste dans cet espace de ton cœur aussi longtemps que tu le peux, aussi longtemps que ton mental te le permet et renouvelle cette opération aussi souvent que tu le peux dans ta journée.

Au plus tu seras aligné·e, centré·e, au plus tu seras capable de lâcher-prise, de cesser de juger, de critiquer, de craindre et d’imaginer le pire.
Au contraire tu verras en chaque chose le meilleur, tu cultiveras la patience, la douceur.
Et tu apprécieras chaque petit instant, chaque petit bonheur d’être en vie, ici et maintenant, sur cette merveilleuse planète.
En somme, tu seras toi, de plus en plus toi.